Quelle carte graphique choisir pour miner ?

Ethereum mining, RIG de GPU et « asics »

 

AMD, de Hawai à Vega, des performances brutes énormes.

Historiquement, les cartes AMD ont toujours été les plus appréciées pour leurs performances pour le GPU Mining. Chaque génération depuis les HD 5xxx contient une ou plusieurs cartes « phare » et particulièrement apprécié des mineurs plus ou moins à l’aise suivant les algorithmes. Parmis les vielles cartes présentant encore un intérêt pour miner de l’ethereum, les R9 290/390 et 290x/390x sont capables d’atteindre des hashrates supérieurs aux RX 570 et 580 actuelles. Entre 31 et 33MH/s. La contrepartie vient de la consommation électrique de ces cartes absolument démentielle (entre 250 et 300 watts) qui restreint leur intérêt et limite la possibilité d’en tirer des bénéfices. Cette consommation électrique complexifie également l’assemblage de rig car les cartes nécessite plus de branchements, un environnement mieux ventilé, etc … Les générations plus récentes basées sur l’architecture polaris et l’évolution de la finesse de gravure des composants permettent d’obtenir des performances quasiment identiques (pour les RX470, RX480, RX570 , RX580) pour une consommation électrique2 fois moins élevées. Entre 27 et 32MH/s en fonction des modèles, des mémoires embarqués, des modifications au niveau du bios, des logiciels et réglages utilisés … Les GPU basés sur l’architecture Polaris font office de référence actuellement pour le minage.
Les cartes basées sur l’architecture Fiji (R9 Fury) commercialisées très peu de temps ont perdu de leur intérêt à la sortie des GPU Polaris (RX). Si elles ont proposé des performances supérieures aux R9 290/390(x) pour une consommation moindre grâce aux performances de leurs puces mémoire HBM, leur positionnement tarifaire, leur faible disponibilité, l’évolution de la finesse de gravure sur les GPU et surtout la particularité de leur architecture moins démocratisée auprès des développeurs face à la génération polaris n’en ont jamais fait une alternative intéressante pour les mineurs, sauf en cas d’acquisition pour un prix cassé. Les RX Vega 56 et 64 disposent également de puces mémoires HBM (2e génération) et présentent des performances intéressantes sur ethereum (respectivement 40 et 44Mh/s). Toutefois, leur tarif élevé peux décourager à l’achat pour la conception d’un RIG destiné à miner de l’ethereum uniquement. Les puces HBM des GPU Vega se révèlent en revanche extrêmement efficaces et rentables sur l’algorithme Cryptonight.

Les cartes Nvidia, des prix élevés compensés par une consommation minimale.

En terme de performance brut, les cartes Nvidia sont en général, à tarif équivalent, moins performantes que les cartes AMD. Cependant, cet écart est en partie compensé par une consommation moindre à performance égale. À titre d’exemple, une GTX 1060 6GB que l’on retrouve à des tarifs équivalents des RX 580 ne propose des performances maximales que de 24 à 25MH/s (contre 28-30MH/s) mais pour une consommation électrique bien plus maîtrisée. La GTX 1060 6GB propose actuellement le meilleur rapport performance par watt consommé du marché est peut être un choix judicieux pour toute personne ou entreprise devant limiter la consommation électrique de ses machines, pour des raisons financière ou technique. Les GTX 1070, 1070 ti, proposent des performances situées entre 30 et 32MH/s pour quelques watts de moins que les RX580, les geforce GTX 1080 et 1080ti peuvent quant à elles attendre des sommets si elles sont bien configurées, respectivement 40 et 50Mh/s. Les geforce GTX 1050Ti 4GB sont également une bonne alternative pour monter un rig peu onéreux et peu consommateur d’énergie, chaque carte atteignant entre 14 et 15MH/s pour une consommation électrique inférieure à 60 watts. L’autre avantage réside dans le fait que la plupart des 1050Ti ne requièrent par de branchement électrique pci-e 6 broches et n’utilise que le slot pci-e 16x pour s’alimenter. Attention toutefois à utiliser des risers de qualité correctement assemblés pour miner en toute sécurité.

Les « Asic » ethereum

Il n’existe à l’heure actuelle pas d’asics à proprement parler capables de miner de l’ethereum ou toute autre monnaie basés sur l’algorithme (ethash). Pour rappel, un asic est une machine constituée de puces destinées à une application spécifique. Certains fabricants proposent actuellement des machines dédiées au minage d’ethereum composé de multiple GPU rebadgé, optimisé et destiné uniquement au mining. Si la solution est efficace sur le papier avec des performances / watt consommées supérieures aux rigs traditionnels composés de cartes graphiques, la machine ne dispose d’aucune polyvalence ou possibilité d’évolution et aucune valeur à la revente en cas d’évolution majeure sur le marché des cryptomonnaies contrairement aux rigs assemblés à partir de carte graphique classique. Un rig bien configuré et entretenu se rapprochera des performances de ces pseudo « asic » et conservera une valeur bien plus importante dans le temps.

Cryptonight et Monero, GPU mining et Asic résistance

 

L’algorithme Cryptonight mis en lumière par la cryptomonnaie Monero a été pensé pour être asic résistant et garantir des transactions anonymes. Les développeurs, très actifs, ont toujours cherché à favoriser le GPU Mining et rejettent fermement l’idée de laisser le réseau contrôlé par des ASICs. De nombreux fork et déclinaisons de l’algorithme cryptonight existent et sont utilisées par différentes cryptomonnaies. Le réseau principal est celui de la monnaie Monero, qui utilise cryptonight_V7 et qui possède une communauté particulièrement active.

Nvidia Out, Vega et la HBM

Les cartes Nvidia présentent un hashrate trop peu intéressant et un bénéfice journalier bien moindre que les cartes AMD RX 5xx, mais ce sont les RX Vega qui se montrent le plus à l’aise sur cryptonight qui tire pleinement parti de la mémoire hbm2 de ces dernières. Les Vega 56 peuvent atteindre un hashrate supérieur à 1900h/s pour une consommation de seulement 150 watts, au-delà, la consommation grimpe en flèche pour un gain de performance trop peu intéressant.

Des FPGA annoncés sur cryptonight

Si les développeurs ont promis des mises à jour régulières de l’algorithme afin d’éviter le déploiement d’asics, les FPGA sont peut-être la meilleure solution pour miner en consommant moins d’énergie. Actuellement il n’y a pas encore eu de livraison effective de ses FPGA, mais le rapport prix / performance annoncé semble être équivalent aux RX Vega moyennant un investissement plus conséquent. La consommation électrique promise serait divisée par 6 ou 7 en comparaison des Vega, améliorant donc le rendement. Chez Mining-boost, nous étudions actuellement la possibilité de proposer de tels produits.