Configuration mining Ravencoin (KawPow)

Configuration mining Ravencoin (KawPow)

Création d’un Wallet Ravencoin

La première étape est bien évidement de vous créer un wallet pour Ravencoin si vous n’en disposez pas déjà d’un. Il est déconseillé de miner directement sur les adresses des exchanges (Binance, coinbase etc.) et de stocker dessus, solution de facilité privilégiée par beaucoup de personne. Not your keys, not your coin. Si pour certaines crypto il peut être compliqué d’obtenir un wallet qui vous convienne, dans le cas de Ravencoin, aucun souci, une multitude de wallet de tous les types sont disponibles et vous permettront de générer une adresse rapidement.

 

Création d’un group config sur Simplemining

Le logiciel de minage choisi pour le group config va varier en fonction de votre type de carte.
Pour les cartes AMD et comme sur la plupart des crypto, le logiciel recommandé sera TeamRedMiner. Pour les cartes Nvidia, sur Ravencoin, T-rex est actuellement une bonne option.

Par défaut, la configuration (miners option) est prévue pour miner de l’ETH, il vous faudra donc :

  • Remplacer l’algorithme ethash par kawpow (-a ethash devient -a kawpow)
  • Remplacer la pool par défaut (ethermine.org sur eth) par la pool de votre choix, en faisant attention au mode de connexion (stratum+ssl par défaut)
  • Remplacer la variable $walletETH qui reprend votre adresse ETH configurée dans votre compte simplemining par votre wallet Ravencoin.

 

Création de nouveaux groupes d’overclocking

L’algorithme KawPow a été concu pour etre Asic Resistant (et le rester) et dans cette optique la démarche des développeurs a été de concevoir un algo qui sollicite l’ensemble des composants d’une carte graphique, la ou ethash ou autolycos font essentiellement appel aux capacités de la mémoire. En insérant une grande part d’aléatoire dans la résolution des calculs, KawPow sollicite donc beaucoup plus le GPU, ce qui le rend plus énergivore. Pour tirer pleinement profit de votre matériel, il va donc falloir augmenter (par rapport au minage sur ETH) la fréquence d’horloge de votre GPU, le core clock et par conséquent, le core voltage pour les cartes AMD, ou le power limit pour les cartes Nvidia.

Une consommation plus élevée implique également plus de chaleur, si vous étiez déjà juste sur ETH, tournez vous plutôt vers un autre algorithme ! 

 

AMD RX 6600 RX 6600XT RX 6700 / X080 RX 6700XT RX 6800 RX 6800XT
Core Clock 1250 1350 1350 1350 1250 1250
Core Voltage 675 675 675 675 675 675
Mem Clock 950 1075 ou 1135 1075 1075 1060 1060
MVDD 1300 1300 1300 1300 1300 1300
MVDDCI 800 800 800 800 800 800

 

 

Nvidia RTX 3060 RTX 3060 Ti RTX 3070 RTX 3070 Ti RTX 3080 RTX 3080 Ti
Core Clock 200 200 1400 1200 0 0
Mem Clock 2000-2400 2200-2600 2200-2600 2200-2800 1500-1700 2000-2600
Power Limit 135 150 155 230 300 340

 

Il existe une très grande variété de carte Nvidia (Non LHR / LHR / LHR V2 / 3080 10-12 GB …) chaque “modèle” de carte est différent et chaque série de carte peut avoir des qualités (de mémoire, en consommation…) très différentes.  

hashrate.no répertorie un très grand nombre de cartes et des réglages plus ou moins agressifs pour chacune d’elle. 

 

 

Dual Mining ETH + TonCoin config & overclocking

Dual Mining ETH + TonCoin config & overclocking

Configuration de LOLMiner sous SimpleMining OS

Depuis votre Dashboard SimpleMining, Ajoutez un nouveau “group config” et sélectionnez LOLMINER dans sa dernière version (1.43 au moment de la rédaction)

Laissez les paramètres par défaut pour ETH si vous minez sur Ethermine, sinon faites votre propre configuration pour ETH

a ETHASH Signifie que l’algorithme par défaut est ETHASH

–p eu1.ethermine.org:4444 La pool par défaut sur la plupart des logiciels, pool ETH

-u $walletETH.$rigName Les 2 variables récupérant votre adresse ETH par défaut sur votre compte SMOS et le nom du rig comme Worker

A cela, vous avez besoin d’ajouter la config pour le dual mining via les commandes notées sur le gitHub  de LOLMINER

–dualmode TONDUAL Afin d’indiquer au logiciel que l’on souhaite faire du Dual Mining

–dualpool https://server1.whalestonpool.com Adresse de la pool que vous avez sélectionné pour miner du TON, whalestonpool dans notre exemple

–dualuser VOTRE ADRESSE TONCOIN Adresse publique de votre wallet TON qui servira de nom d’utilisateur 

 

Overclocking des cartes “Big Navi” pour le dual Mining

Les premiers réglages testés “stables” sur notre panel de carte (AMD Sapphire  Pulse) sont les suivants :

  RX 6600 RX 6600XT GPRO X080 RX 6700XT RX 6800XT
Core Clock 1800 1800 1800 1800 1800
Memory Clock 950 1060 1060 1060 1060
Core UV 725 725 725 725 725
MVDD 1300 1300 1300 1300 1300
MVDDCI 800 800 800 800 800

 

 

Consommation et performances du dual Mining ETH TON

La consommation en Dual Mining est plus importante que pour du minage d’ETH seul, ce qui est compréhensible dans la mesure ou ETHASH est un algorithme “peu énergivore” car sollicitant principalement les puces mémoires. Dans le cas du Dual Mining, la fréquence du GPU est nettement réhaussée. La surconsommation énergétique varie de 27 à 66 Watts selon les cartes pour les AMD Big Navi (6XXX)

 

Sur ETH, les pertes en hashrate sont minimes et sont dues au fait que nous avons légèrement abaissé la fréquence de la mémoire afin de conserver une machine stable pour nos test. Une perte de 0-5 / 1 Mh est observée.
Sur TON Coin, la différence est plus importante entre le mining de TON Coin Seul et le dual Mining, le ratio oscille entre 47 et 55% selon les cartes

 

 

Enfin, point le plus important, le rapport perf conso sur TON Coin entre le minage de TON seul et en dual mining :

On remarque donc que le rapport perf conso sur le TON Coin, en comptant uniquement la surconsommation énergétique par rapport à l’ETH Seul, est donc extrêmement rentable d’un point de vue énergétique, bien plus intéressant que de concevoir d’un coté des machines dédiées  à l’ETH et d’autre part des machines dédiées au TON Coin

Choisir son PC pour Battlefield 2042

Choisir son PC pour Battlefield 2042

Battlefield 2042 a été développé par DICE avec le moteur Frostbite et comme ses prédécesseurs,  BFV et BF1, il est moins exigeant pour le GPU que pour le CPU : l’intensité des batailles complexes incluant des véhicules et les fusillades mobilisant un grand nombre de joueurs simultanément en font l’un des FPS les plus gourmands en CPU, particulièrement lors des matchs du mode multijoueur All Out Warfare. La plupart des processeurs auront donc du mal à attendre les 100 FPS, faisant ainsi de Battlefield 2042 l’un des jeux les plus exigeants du moment en ressource CPU Obtenir et rester au-dessus de 60FPS nécessite déjà un ordinateur équipé de technologies récentes pour jouer sur de grandes résolutions. Battlefield 2042 fait partie des jeux qui prennent en charge le ray tracing, pour en profiter sans sacrifier de manière trop importante le framerate dans les grandes résolution, il est possible de compenser par l’utilisation de la nouvelle technologie, le DLSS pour les propriétaires de cartes NVidia RTX : Le Deep Learning Super Sampling (alias DLSS) est une technologie d’intelligence artificielle développée par Nvidia afin d’améliorer les performances de votre machine de jeu même lorsque vous utilisez des paramètres plus élevés. L’idée est de réduire la charge sur le GPU en calculant l’image d’origine à une résolution plus basse, puis en utilisant l’intelligence artificielle pour augmenter la résolution et donner ainsi l’impression qu’elle est exécutée à une résolution plus élevée.

Choix du CPU

Battlefield 2042 utilise 8 cœurs lorsqu’ils sont disponibles, mais si vous possédez un processeur disposant d’un plus grand nombre comme le Ryzen 9 5950X avec 16 cœurs/32 threads ; la moitié des cœurs restera pratiquement inutilisé. Dans le cas de Zen 3, les 8 cœurs ne sont pas au utilisés au maximum, donc le 5950X a une utilisation dans les jeux allant de 30 à 40%. Le processeur permettant de tirer le meilleur de Battlefield 2042 avec un prix raisonnable est le i5 12600K avec ses 10 cœurs et 16 threads. C’est le meilleur rapport qualité/prix pour des configuration milieu et haut de gamme. Pour les processeurs 6 cœurs/12 threads tel que le ryzen 5 5600x, l’utilisation du processeur sera comprise entre 80 et 100%. Les performances des ryzen 5 5600X et Ryzen 7 5800X en 1080P sont similaires bien qu’il s’agisse de processeurs disposant d’un nombre de cœurs physiques et logiques différents, ce qui signifie qu’un processeur Zen 3 rapide à 6 cœurs comme le 5600X est un très bon compromis dans la gamme de processeur AMD. Sur les processeurs AMD Zen 3, un processeur disposant de plus de 6 coeurs n’apporte donc presque rien, mais à l’inverse, les processeurs équipées de 4 coeurs (les APU 5300GE et 5300G ou les CPU destinés aux ordinateurs portable) sont très largement en retrait.  Pour monter une configuration moins couteuse, il vaut donc mieux privilégier un processeur plus ancien, mais disposant d’au moins 6 cœurs. Pour les configurations entrées de gamme qui seront destiné à 1080P/1440P 60FPS, le Ryzen 5 3600 chez AMD ou le Intel i5 10400F d’Intel seront de très bons processeurs. Les processeurs modernes à 4 cœurs/8 threads permettent toujours jouer à Battlefield 2042, mais vous pouvez vous attendre à des chutes de fps beaucoup plus perceptible que sur les modèles équivalents à 6 et 8 cœurs. Les processeurs à 4 cœurs et 4 threads, ne sont pas en mesure de fournir des performances correctes. Battlefield 2042 étant très gourmand sur les capacités du CPU, la mémoire influence les performances plus que dans d’autres jeux. Les personnes cherchant à jouer dans des résolutions élevées avec un framerate plus faible seront moins concerné, mais si vous souhaitez générer autant d’images que possible à des résolutions inférieures, augmenter la fréquence améliorera considérablement les performances. 16 Go de RAM suffisent amplement, car l’utilisation totale du système pour jouer à Battlefield 2042 n’a jamais dépassé 12 Go lors des tests. En général, l’utilisation de RAM par le système tournait autour de 10 Go. Avec seulement 8 GB, vous risquez de limiter considérablement les performances.  Le seul moment où vous dépasserez les 10-12 GB sera lorsque vous serez à court de VRAM. Le jeu utilisant beaucoup de VRAM avec les paramètres en ultra qualité, vous aurez besoin d’une carte graphique d’au moins 8 Go pour jouer en 1080p, ou plus pour jouer en 1440p / 4K

Meilleure configuration pour jouer en 1080P 60HZ

Configuration pour jouer en 1080P (Elevée) à 60FPS CPU: Intel Core i5 10400F ou Ryzen 5 3600 GPU (High preset): NVidia GeForce RTX 1660 Ti ou Radeon Rx 6600 RAM: 16GB DDR4 (2x8GB)

Comme nous l’avons mentionné, Battlefield 2042 n’est pas un jeu trop exigeant si vous ne souhaitez pas aller au dela des 60FPS en 1080p (full HD). Les spécifications officielles recommandées permettront d’atteindre cet objectif (avec des paramètres maximaux). Mais pour les moniteurs 144Hz – un choix d’affichage de plus en plus populaire – les exigences en matière de CPU augmentent considérablement. Si vous voulez tirer le meilleur parti de votre écran, Battlefield 2042 peut être très gourmand en ressources CPU. Pour atteindre les 144FPS en jeu vous aurez besoin de l’un des meilleurs CPU de jeu du marché étant donné que le jeu comporte des cartes immenses pouvant accueillir jusqu’à 128 joueurs. Même avec les processeurs de jeu les plus rapides du moment, tels que les 12700K et 12900K, vous n’êtes pas assuré de bénéficier d’un taux constant de 144FPS. L’utilisation d’un écran FreeSync ou G-Sync est donc fortement recommandé afin de bénéficier d’une expérience optimale entre 100 et 144 FPS.

Configuration pour jouer en 1080P 144HZ

CPU: Intel Core i5 12600K

GPU (Medium preset): NVidia GeForce RTX 3060 Ti ou Radeon Rx 6700XT

GPU (Ultra preset ) : NVidia GeForce RTX 3080 ou Radeon Rx 6800XT

RAM: 16GB DDR4 (2x8GB)

Meilleure configuration pour jouer en 1440P/4K

Pour passer sur des résolutions plus élevées, qui augmente considérablement la charge sur la carte graphique, il faudra investir sur des cartes graphiques plus puissante et disposant des dernières technologies. Notez que les ordinateurs recommandés ci-dessous, ne prennent pas en compte l’utilisation du ray tracing : activer le ray tracing rend le jeu plus beau, mais vous obtenez une réduction de 20% des performances. Il est donc préférable de désactiver le ray tracing afin de conserver un meilleur taux de rafraichissement et une expérience plus fluide et plus agréable. Cela dit, si vous utilisez des cartes Nvidia RTX, vous pouvez obtenir une bonne augmentation des performances en activant DLSS dans les paramètres, ce qui rend le ray tracing beaucoup plus accessible. Espérons qu’AMD ajoute la prise en charge de sa technologie équivalente (FSR) sur battlefield 2042 dans un avenir proche.

Configuration pour jouer en 1440p 60FPS (HIGH/ULTRA)

CPU: AMD Ryzen 5 3600 ou Intel Core i5 10400F

GPU:  AMD Radeon RX 6600 XT ou NVidia GeForce RTX 3060

RAM: 16GB DDR4 (2x8GB)

Configuration pour jouer en 1440p 144FPS (Elevée)

CPU: Intel Core i5 12600K

GPU:  AMD Radeon RX 6800 XT ou NVidia GeForce RTX 3080

RAM: 16GB DDR4 (2x8GB)

Configuration pour jouer en 4K 60FPS (Ultra)

CPU: AMD Ryzen 5 5600X ou Intel Core i5 12400F

GPU:  NVidia GeForce RTX 3070TI ou AMD Radeon RX 6800 XT

RAM: 16GB DDR4 (2x8GB)

Pour les moniteurs 4K 144Hz, aucune recommandation, car même une RTX 3090 ne peut pas atteindre 144FPS en 4K avec des réglages élevés (même pas avec des réglages moyens)

Meilleure configuration pour jouer avec Ray Tracing Ultra 1080P/1440P

Configuration pour jouer en 1080P avec le Ray Tracing

CPU: Intel Core i5 12600K

GPU:  NVidia GeForce RTX 3060 ou AMD Radeon RX 6600 XT

Configuration pour jouer en 1440P avec le Ray Tracing

CPU: AMD Ryzen 5 5600X ou Intel Core i5 12400

GPU:  AMD Radeon RX 6800 XT ou NVidia GeForce RTX 3070TI

Configuration pour jouer en 4K RT DLSS ON

CPU:  Intel Core i5 12400

GPU:  NVidia GeForce RTX 3070TI

Quelle config PC pour Forza Horizon 5 ?

Quelle config PC pour Forza Horizon 5 ?

DesNouvelle référence des jeux de course en Open World, Forza Horizon 5 est conçu pour fonctionner sur la plupart des configurations, plus stable et mieux optimisé que la version précédente Forza 4, les performances du jeu peuvent être considérablement améliorées en jouant sur les paramètres. Forza Horizon 5 n’a pas besoin d’être joué avec des paramètres extrêmes pour être beau. Les réglages élevés sont excellents, et même les réglages moyens peuvent offrir aux joueurs une expérience de jeu satisfaisante. Les réglages extrêmes sont réservés aux joueurs disposant d’une grosse config. A chaque PC ses paramètres pour une expérience fluide !

Quel processeur pour jouer à Forza Horizon 5 ?

Pour Forza Horizon 5, il est recommandé d’opter pour un processeur doté d’au moins quatre cœurs et huit threads. Nous constatons une évolution positive des performances lorsque nous continuons à augmenter le nombre de cœurs, mais passé le cap des six cœurs et douze threads, les gains de performance sont marginaux.

 

Le moyen le plus simple d’améliorer les performances CPU de Forza Horizon 5 est de jouer sur les paramètres de qualité des textures environnementales et de la géométrie environnementale. Il est également possible de régler le niveau de détails des voitures ou la qualité des reflets pour obtenir une amélioration modérée des FPS. Ci dessous un test en 1440P (résolution intermédiaire) avec les différentes options testées sur un Ryzen 5 5600X et une RX 6800XT

 

Attention, la résolution choisie impacte également la charge du CPU, avec une résolution élevée, les ressources nécessaires pour gérer la géométrie et les textures augmentent également.
Il n’est donc pas utile d’investir dans un processeur surpuissant pour jouer à Forza Horizon 5 si la carte graphique associée ne permet pas de gérer des résolutions élevées.

 

Quelle carte graphique pour Forza Horizon 5 ?

Au niveau carte graphique, il n’est pas nécessaire de recourir à un GPU haut de gamme pour profiter de Forza Horizon 5 en 1080p même avec des réglages en Ultra ! Des GPU avec 6 Go de VRAM minimum comme la geforce gtx 1660ti ou la AMD Radeon RX 6600 sont suffisants pour tous ceux qui veulent se limiter au 1080p et des réglages élevés voir Ultra à 50-60 FPS. Les paramètres ultra/extrêmes nécessitent une carte graphique un peu plus puissante lorsque nous passons sur une plus grande résolution.
Pour gagner en fluidité sur les pré-réglages Ultra ou extrêmes en 1080p, il faudra monter en gamme sur des cartes type RTX 2060 ou RX 6600XT

Si la RX 6600XT permet de jouer en 1440p, vous devrez vous contenter des préréglages moyens et élevés. Si vous souhaitez jouer en Elevé/Ultra voir en extrême, la RTX 3060 sera la carte minimum pour un jeu fluide (60+ FPS). Dans cette résolution, la Radeon RX 6700XT et ses 12GB de VRAM sera parfaitement à l’aise quelles que soient les options d’affichages choisies et sera même en mesure de proposer une bonne expérience en 4K, tout comme la RTX 3070

En 4K, Forza Horizon 5 est incroyable, offrant un visuel ultra net et un niveau de détails que l’on ne retrouve pas dans d’autres jeux de course. Pour en profiter pleinement, il faudra s’orienter vers des cartes graphiques type RTX 3070Ti de Nvidia ou bien RX 6800XT de AMD. Elles vous permettront d’avoir des FPS stables à 60+ avec le preset Extreme en 4K.
Pour les GPU légèrement inférieurs tels que les RX 6800 d’AMD et le RTX 2080 Ti de Nvidia, des réductions mineures des paramètres graphiques sont suffisantes pour permettre des taux de rafraîchissement de 60+ FPS.

Forza Horizon 5 reprend une grande partie de son prédécesseur Forza Horizon 4 et a poussé les choses encore plus loin. Peu de jeux de course sont capables de donner aux joueurs une telle sensation de vitesse. Graphiquement, nous ne pouvons pas imaginer un jeu de course plus beau et il est clair que ce jeu a été conçu en tenant compte de toutes les configurations possibles !
En termes de performances, Forza Horizon 5 peut être assez gourmant, mais seulement si vous poussez trop loin les paramètres graphiques du jeu.
Avec les paramètres extrêmes, un écart de performance énorme peut apparaître entre les cartes graphiques anciennes et récentes. Passer du préréglage élevé de Forza Horizon 5 au préréglage extrême aura un impact important, soulignant les avantages architecturaux des derniers GPU Radeon et Geforce.
Du point de vue du processeur, le préréglage extrême de Forza Horizon 5 peut également être très gourmand, mettant en évidence la façon dont Forza Horizon 5 utilise les ressources disponibles sur les processeurs modernes.

Alors finalement, comment choisir ou améliorer sa configuration pour forza horizon 5 ?

 

Formidablement optimisé, Forza Horizon 5 tire parfaitement profit du multi-threading, mais surtout des configurations équilibrées. Inutile de prendre un processeur 10 core si votre carte graphique ne suit pas, inutile de casser votre tirelire pour une RTX  à 2000€ si vous souhaitez jouer à Forza en 1080p.

Pour un PC à moins de 1000€

I5 10400F & GTX 1660 Ti VS Ryzen 5 3600 & RX 6600
Gros avantage à la configuration full AMD pour les 2 coeurs supplémentaires du processeur et les technologies plus récentes embarquées sur la RX 6600

Pour un PC à moins de 1200€

i5 10400F & RTX 3060 VS Ryzen 5 3600 & RX 6600XT

Beaucoup plus serré, mais le i5 10400F et ses 4 cœurs est toujours limitant dans le jeu

Pour un PC à moins de 1500€

i5 10600KF & RTX 3060 Ti VS Ryzen 5 3600 & RX 6700XT

En 1080P, avantage à la config Intel & Nvidia, en 1440P, la 6700XT et ses 12GB de GDDR6 reprend l’avantage

Pour un PC à moins de 2000€

Ryzen 5 5600X & RTX 3070Ti VS Ryzen 5 5600X & RX 6800XT

Très léger avantage pour pour la 6800XT en 1440P Ultra qui va se creuser dès l’activation des paramètres extrêmes ou au passage de la résolution en 4K

 

 

Choisir et optimiser le matériel de minage

Choisir et optimiser le matériel de minage

Overclocking GPU et optimisation des timings de la mémoire.

Comme pour les processeurs, les GPU sont souvent issues de chaines de montage identiques, et les dénominations commerciales sont choisies en fonction des résultats des puces aux tests de stabilités. Cependant, l’amélioration des process de fabrication durant la phase de production et l’intérêt de proposer une gamme cohérente avec des produits pour tous les budgets implique que le fabricant intègre dans les gammes inférieures des puces ayant validé des tests plus poussés. Il n’est donc pas rare de pouvoir pousser une puce milieu de gamme à des niveaux équivalents d’un produit plus haut dans la gamme. L’overcloking du GPU est rarement nécessaire pour le mining dans la mesure où, sur les algorithmes les plus populaires, les performances dépendent principalement de la mémoire, de sa vitesse de fonctionnement, mais également des timings :
Les modules de mémoire sur une carte graphique fonctionnent à une vitesse d’horloge donnée mesurée en MegaHerz (MHz) où chaque Herz est un cycle dans lequel la mémoire a le temps de faire des calculs et de travailler. Le chronométrage mesure le retard des puces dans les calculs et fonctionne en interne avant de transmettre les données. Ainsi, même si une puce mémoire fonctionne à des vitesses d’horloge élevées, le travail effectué en interne est limité en raison des retards induits par le minutage de la mémoire. Une puce fonctionnant à 2000 MHz avec des timings lents (retards importants) peut être moins performante qu’une puce fonctionnant à 1500 MHz et des timings rapides (délais courts). Les meilleures performances s’obtiennent donc en modifiant ces timings directement dans le bios de la carte graphique, cela peut être fait grâce au logiciel polaris bios editor par exemple pour les GPU Polaris. La stabilité dépendra alors de la qualité et donc de la capacité de la ram embarquée à supporter ces modifications.

Baisse de la tension pour une meilleure durée de vie

La modification de la tension

La montée en fréquence des composants peut engendrer une consommation électrique accrue nécessaire au bon fonctionnement de la machine.
Abaisser la tension du courant permet de réduire la consommation électrique du GPU et de la mémoire et réduit par conséquent la chaleur dégagée par ceux-ci. Mais Une carte graphique dédiée au mining ne consommera pas autant suivant les algorithmes de hash sur lesquelles elle travaille. Ainsi elle pourra supporter une baisse de tension plus ou moins importante en fonction des monnaies minées. Un réglage optimal des tensions sur un logiciel de minage pour ethereum, ne l’est pas forcément sur cryptonight, et une machine peut être parfaitement stable sur l’un des deux algorithmes (le moins gourmand) et crasher régulièrement sur l’autre ou bien stable sur le plus gourmand, et gaspiller de l’énergie sur l’autre. L’abaissement de la tension ne représente pas de risque pour le matériel, au contraire une consommation moindre réduit la chaleur à dissiper et augmente la longévité des composants. Cependant, un abaissement excessif peut engendrer des crashs de la machine lorsque celle-ci « tire » trop. Il faut donc trouver le bon rapport pour chaque monnaie minée entre consommation électrique, performance et stabilité.

Dissipation thermique et dilatation des circuits.

Si un abaissement de la tension n’est pas directement nocif pour le matériel dans le cas où la machine demeure stable, à l’inverse, une tension trop élevée pour répondre à une consommation excessive de la machine peut endommager plus moins rapidement et de manière irréversible les composants. Une consommation électrique élevée implique une augmentation de la température qui peut à court terme provoquer des nuisances sonores dues au besoin de refroidissement, et des crashs si les composants atteignent malgré tout des températures trop élevées. A long terme, une température moyenne élevée finit par provoquer une dilatation des circuits qui peuvent provoquer des courts-circuits et rendre complètement hors d’usage le matériel.
Selon l’équation d’Arrhenius, le taux de défaillance des semi-conducteurs augmente de manière exponentielle lorsque la température augmente. De 40 °C à 60 °C, le taux de défaillance passe de 10 fois la norme à presque 30 fois. À 80 °C, le taux de défaillance augmente d’un facteur 100 et atteint 300 fois le taux de défaillance normal d’un semi-conducteur. Cette augmentation des taux de défaillance s’explique par les différences de coefficient de dilatation entre le substrat du PCB et l’alliage imprimé servant à conduire le courant. Les machines instables, qui alternent des cycles de surchauffe et de refroidissement rapide lors des crashs, sont plus rapidement sujettes aux courts circuits provoqués par la dilatation des circuits. Il est donc important de chercher à conserver une température au plus bas, quitte à rogner sur les performances.

Privilégier le rapport performance / température à la performance brut.

L’intégration du risque de panne dans le calcul du ROI

Si de prime abord on suppose qu’il sera plus facile d’amortir son matériel rapidement en le poussant dans ses derniers retranchements tant qu’il est stable. Un calcul du ROI classique intègre seulement les couts d’achats et couts variables liés à la mise en route de la machine, mais les risques liés à ce genre de pratique sont trop importants sur la durée pour les composants et l’intégration du risque de panne dans le calcul du ROI se traduise systématiquement par une moins-value. L’allongement de la durée d’amortissement du matériel oblige aujourd’hui à privilégier une machine dont on aura la certitude qu’elle demeurera sans dommage même après 2 ans de fonctionnement. Pour cela et comme expliqué précédemment, il faut chercher à réduire au maximum la température des composants, et cela passe aussi par leur choix et la qualité de l’assemblage.

Le choix des composants.

Pour les cartes graphiques par exemple, chaque constructeur propose différents modèles pour un même GPU. Il ne s’agit pas seulement d’esthétique, les différents modèles proposent non seulement des performances de base différents, soit car les réglages sont différents, soit car les puces mémoires sont de qualités, voire de constructeurs différents, mais également des systèmes de refroidissement aux performances très variable. Utilisation de caloduc en cuivre, backplate, PCB au format élargi pour utiliser des ventilateurs de diamètre supérieur… sont autant d’éléments pouvant améliorer la durée de vie de votre matériel. Chez mining Boost, nous privilégions l’utilisation de modèle haut de gamme, comme la série Aorus de gigabyte par exemple.

La gestion des flux d’air dans le boitier

Afin de conserver les composants au frais, la disposition et la gestion des flux d’air sont primordiales dans le boitier. L’utilisation de rig entièrement ouvert ne permet pas toujours un refroidissement suffisant par manque de brassage et nécessite plus d’entretien (dépoussiérage) particulièrement lorsqu’ils sont posés dans des étagères. Les composants alignés dans les rigs entièrement fermés sous forme de rack bloquent généralement une grande partie du flux d’air, et l’air qui parvient sur les cartes graphiques étant forcément plus chaud que l’air extérieur, il y a donc une perte d’efficacité. Nous pensons que l’idéal est un modèle à plusieurs étages, avec à la base les composants chauffant moins (CPU, CM & SSD) , organisés de façon à rejeter directement l’air chaud à l’extérieur (Alimentation) et un ou plusieurs étages pour les cartes graphiques avec un flux d’air étudié pour ne refroidir que les cartes.

Le choix minutieux et les modifications apportées au matériel sont des étapes indispensables lors de la conception d’une machine et au moins aussi importantes que sa puissance brute afin d’obtenir un retour sur investissement positif à long terme.

' . __( 'Avis client', 'woo-guaranteed-reviews-company' ) . ' Marchand approuvé par Société des Avis Garantis, cliquez ici pour afficher l'attestation.